Odezenne, l’ovni de demain.

O2zen

Pendant que Booba, la Fouine et Rhoff se battent dans la cour de l’école, des mecs de Bordeaux viennent foutre un bon coup de latte dans la gueule du rap français. Mais pas seulement. Explications.

Quand on décide de parler de rap français, on se retrouve souvent dans une situation complexe. Adulé par certains, vomi par d’autres (« le rap français c’était mieux avant« ), le débat autour du frenchhiphop peut s’avérer aussi galère que d’essayer de discuter du conflit israélo-palestinien, autour de quelques verres, rue des Rosiers. Au milieu de ce grand bordel, adoubé par l’académie des diffuseur radio et TV (payetavictoiredelamusiquepourpapaetmaman), entre Youssoupha, Orelsan et Booba, quelques mecs tentent de tirer tout ça vers le haut. On connait, d’ailleurs,  le potentiel de Set&Match, le rap africain de MilkCofee&Sugar ou l’electro-rap violent de Grems. Odezenne (ex-O2zen), c’est autre chose.


Saxophone – Odezenne

Le nom du dernier opus d’Odezenne suffit à qualifier le groupe : O.V.N.I. (pour Orchestre Virtuose Incompétent). D’ailleurs, c’est le seul adjectif que nous utiliserons pour parler d’eux. Car dans Odezenne, il n’y a ni du rap, ni du rock, ni de la pop, ni de l’electro. C’est un smoothie mélancolique, qu’on pourrait vomir avec amour, un soir de 31 décembre, après avoir picolé autant de dillon que de petits fours au Tarama. Le contenant d’O.V.N.I, c’est des samples de Disney (Alice au Pays des Merveilles, Les Aristochats…), de la guitare psyché, une fille qui danse sur scène et deux mecs qui crachent la pourriture d’une morosité ambiante. Conteurs d’histoires morbides (Chewing-gum ; Taxi ; Meredith), optimistes nostalgiques (Hirondelles ; La Pomme), Odezenne sait surtout trouver les mots pour qualifier les états d’âme sentimentales de son temps (Maux Doux , un chef d’oeuvre ; Nasty), pour cracher sur les étiquettes qu’on pourrait lui coller (Gomez) et chier sur une société imbéciliser, dé-civiliser, trop analyser (Dedans).


Dedans – Odezenne

Résumer Odezenne comme le « renouveau » du rap français, ce serait insulter la qualité artistique de ces mecs là.  D’ailleurs, même eux ne se qualifient pas. En marge de tout marché et vomissant sur l’underground parisien, Odezenne est promis a un bel avenir, qu’on lui souhaite aussi beau qu’indépendant. En attendant de nouveaux titres (dans quelques mois) et une nouvelle tournée, on conseille à tous de se balader sur leur site officiel (odezenne.blogspot.fr). Un bon résumé de leur univers. Force&Honneur.

O.V.N.I disponible sur le site officiel du groupe et sur les plateformes de téléchargement.

O.V.N.I disponible sur le site officiel du groupe et sur les plateformes de téléchargement.

Publicités
Comments
3 Responses to “Odezenne, l’ovni de demain.”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] du 26 mars, avec notamment un passage au Printemps de Bourges, accompagné de nos amis d’Odezenne et de du serial-rappeur Grems. Alors comme ça, le rap français c’était mieux avant […]

  2. MATRACKS dit :

    […] Odezenne, l’ovni de demain. […]

  3. […] Odezenne, l’ovni de demain. […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :