Kavinsky ne fait pas vroum.

img-vincent-belorgey-aka-kavinsky-1343725115_620_400_crop_articles-159986

OutRun, premier album de Kavinsky, alias Vincent Belorgey, est (enfin) sortie aujourd’hui. Attendu au tournant, la Ferrari Testarossa de Kavinsky va t-elle se prendre un mur dés le premier virage ? On pilote pour toi. Vroum.

 
Cinq ans. Il aura fallu cinq longues années pour que Kavinsky nous le crache. Son premier EP 1986 datant de 2007, on attendait la suite de ce prélude racontant la vie nocturne d’un ado zombie à bord de sa Ferrari avec impatience.
Devenue presque aussi célèbre et populaire que David Ghetto grâce au superbe Nightcall, bande original de Drive dans un premier temps, et tubes des radio de supermarchés dans un second temps, Kavinsky a longtemps fait chauffer le moteur de sa Testarossa avant de nous offrir une véritable raison de l’aimer, ou de le détester. OutRun est donc le moteur de ce bolide en surface, qui nous invite à tracer quelques bornes avec.

 

 

On claque donc la portière de la bête et on met le contact pour faire ronronner le tout. Situation étrange dés le démarrage. On croit reconnaître les voix d’ERA (ouais ouais Ameno j’te jure) sur le Prelude. Un démarrage de voiture familiale avec labrador en option. On a tout de suite envie de passer la première.
Blizzard promet tout de suite une tempête de sensations avec ses riff électrisés, mais on est vite pris dans la routine du passager, comme si le pilote se contentait de rouler en respectant (injustement) les limitations de vitesse. Et on comprend tout de suite que ça va durer un moment lorsqu’on enchaîne avec Protovision. Pourtant on a envie de se laisser emporter à regarder les platanes défilés par la fenêtre, mais on préfère quand c’est Blood Orange qui conduit.

 

KAVINSKY

 

Les choses commencent à devenir intéressantes quand on prend de la vitesse. Oddlock lance enfin la machine. Notre ami zombie semble décidé à nous emmener dans son véritable univers. Entre les 80’s et sa collection de K7 vidéo posait en vrac sur l’étagère de sa chambre. Ce n’est donc pas vraiment étonnant de voir Rampage venir titiller l’oreille et provoquer un certain plaisir à l’écoute. La raison n’est pas objective tout simplement parce que le sample choisit est celui d’un des thèmes de la série Dragon Ball Z (et on est très fan de DBZ chez Matracks). Une madeleine de Proust habilement retravaillée par Kavinsky. C’est donc à pleine vitesse que l’on brûle le bitume sans bouder notre plaisir. Le début du turbo ? On préfère pas trop se faire de film.

 

 

La deuxième partie de l’album est très étrange. Suburdia est un tube hip hop/electro un peu facile quand on voit la qualité de la production du rap actuel. Testarossa Autodrive n’est qu’une version retravaillé du Testarossa de 1986. La suite c’est Dead Cruiser qu’on adorait en 2007, mais qu’on parcourt maintenant avec le même ennui qu’une traversée de la France sur une autoroute sans fin. Et Grand Canyon n’y changera rien. First Blood vient ponctuer le début de la fin. L’ado zombie se fout un peu de nous quand on découvre que le dernier titre d’Outrun est la musique de la pub Merco’ Benz. Là, c’est pas jolie. Et on préfère largement quand Kavinsky conduit une italienne plutôt qu’une allemande. Après le générique de fin (Endless), on respire un grand coup.
On s’est fait peut être avoir en misant tout sur cette grosse cylindré en apparence.

 
Kavinsky déçoit donc un peu avec cet Outrun très moyen, coupé en deux, et inégale dans sa construction. Un album plus instrumental que véritablement musical. A l’image d’un Vincent Belorgey discret. Reste à savoir si une tournée pourrait changer la donne. On l’espère, au moins pour la cote argus de la Ferrari Testarossa. Vroum.

 

Publicités
Comments
One Response to “Kavinsky ne fait pas vroum.”
  1. Francis dit :

    C’EST D’LA MEEEERDE

    Et justement je trouve que Road Game est un des seuls morceaux recuperables de cet album, quand on voit que les morceaux de l’album qui ne sont pas issus de ses 3 EP precedents ne sont que des plagiats des ces memes morceaux en moins bons, ca fait mal au coeur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :