GONDRY, MELOMANE VISUEL

GondryA l’occasion de la sortie de l’Ecume des Jours, retour en 5 visuels sur la clipomania de Michel Gondry, mélomane visuel des temps modernes. 

Il suffit de lire la bio de Michel Gondry pour comprendre le lien qui unit le réalisateur et la musique. Son grand père fut l’inventeur du premier clavier synthétiseur. Son père, amateur de jazz, était aussi pianiste. Ce n’est pas donc pas par hasard que Michel Gondry se lança dans la réalisation de clip, et surtout dans l’adaptation du roman de Boris Vian, L’Ecume des Jours. Retour donc, en 5 clips, sur la relation de Gondry avec la musique.

OUI OUI – La Ville (1992)

C’est un des premiers clips du jeune réalisateur. Pendant son séjour à l’École Olivier-de-Serres (École des arts appliqués) à Paris, Michel Gondry forme le groupe Oui Oui. Il en devient batteur, et réalise les clips du groupes. C’est le visuel de La Ville qui va lui permettre de se faire remarquer par des artistes comme IAM ou Etienne Daho.

IAM – (Je danse) Le Mia (1993)


Après quelques clips pour Oui Oui, et surtout pour Etienne Daho (Les Voyages Immobiles), Michel Gondry collabore avec IAM.

Pour le Mia, Gondry va filmer de manière originale la soirée raconté par Akhenaton. Pour cela, il utilise une caméra qui zoom sur le parcours d’un jeune marseillais de son arrivée en club à ses pas de danse. Pour  l’époque, le clip est révolutionnaire et permettra à Michel Gondry de collaborer avec des artistes de la scène internationale.

BJÖRK – Human Behaviour (1993)

L’influence de Gondry dans le monde la musique prend de l’ampleur lorsqu’il décide de travailler avec Björk. La chanteuse islandaise est au sommet de sa carrière et son univers colle parfaitement avec l’imaginaire du réalisateur. Le clip de Human Behaviour met en scène Björk dans une forêt étrange en carton pâte, peuplée d’étranges créaturesC’est sûrement le premier clip où Gondry impose sa pâte et surtout son monde onirique.

DAFT PUNK – Around The World (1997) 

Après des collaborations prestigieuses tel que les Rolling Stone ou Massive Attacks, Michel Gondry est appelé à réaliser le clip d’un groupe qui monte en puissance : Les Daft Punk. Pour le clip d’Around de World, le réalisateur décide de mettre en scène une dizaine de danseurs qui tournent autour d’une plateforme ovale. Le tout est censé représenter un tourne disque où les danseurs jouent chacun une piste du titre. Complètement fou et esthétiquement très réussi, le clip fera le tour du monde, et reste, encore aujourd’hui, une référence artistique pour de nombreux réalisateurs.  Gondry et les Daft Punk collaboreront encore sur le clip de Music Sounds Better With You par Stardust.

THE WHITE STRIPES – The Denial Twist (2005)

Les années 2000 seront surtout celles du cinéma pour Michel Gondry. Mais le réalisateur prend le temps de travailler encore avec des pointures, de Radiohead à Paul McCartney en passant par les White Stripes. Les White Stripes qui lui confiront la réalisation du clip de The Denial Twist.
Au menu, un univers étrange inspiré par la série Twin Peaks. Une réussite visuelle et musicale, encore une fois.

L’écume des Jours, adaptation du roman de Boris Vian, est en salle dés aujourd’hui. 

BONUS : BORIS VIAN – JE BOIS

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :